3 juin 2014 Paris (France)

Accueil

Le livre électronique semble jusqu’à présent  être resté en marge du mouvement en faveur de l’open access. Il est possible de trouver différentes raisons pour expliquer ce frein : processus éditorial très différent de celui de la revue, équilibre économique lié au succès d’un petit nombre de titres, lourdeur du contrat d’édition et des règles de la propriété intellectuelle.

Pourtant, les offres de livres électroniques en open access existent : apparition parfois récente d'acteurs dotés de modèles économiques aussi divers qu'innovants, promotion de projets nationaux en faveur du libre accès par les pouvoirs publics en France et en Grande-Bretagne, développement de nouveaux outils pédagogiques…

Par ailleurs, l’open access invite à repenser l’écosystème du livre vers la libération des données et vers une interopérabilité plus grande.

Il faut alors changer de perspective. Si l’open access entretient des rapports compliqués avec le livre électronique, n’est-il pas également une chance pour ce dernier ? Si l’offre de livres électroniques tarde à se développer, y compris dans le secteur académique, le meilleur moyen de l’aider à exister ne consiste-il pas  en effet à le libérer de ses entraves ? 

La 7e Journée sur le livre électronique abordera ces différentes thématiques, sous l'angle du droit, de l’économie, de la politique éditoriale ou documentaire.

Quelle voie pour le livre électronique en open access ? Il s'agit de dresser un panorama des réflexions en cours. Entre autres, le JISC et des représentants de la Bibliothèque Scientifique Numérique  et du GTAO de Couperin seront invités à présenter les projets les plus en pointe. Des spécialistes interviendront pour présenter des expérimentations, menées en France, dans différents secteurs (enseignement secondaire et supérieur), et à l’étranger.

Une table ronde clôturera la Journée, associant éditeurs et distributeurs, privés et publics.

Personnes connectées : 1